Appelez
Services 24/7
819 563-9999 1 877 563-0793

Historique

Les premiers Centres d’aide et de lutte contre les agressions à  caractère sexuel (CALACS) voient le jour dans les années 70, dans le sillage du mouvement féministe québécois de l’époque. Le CALACS est un organisme communautaire autonome, sans but lucratif, qui intervient depuis 1979 à  Sherbrooke. C’est Mme Madeleine Lacombe, professeure de Wendo (autodéfense) qui, à  la suite de confidences reçues lors de ses cours, réalise que les structures en place (hospitalière et policière) ne répondent pas adéquatement aux besoins des femmes victimes de violence sexuelle. Mme Lacombe et plusieurs femmes engagées du milieu décident alors de s’investir pour apporter une réponse mieux adaptée à  la réalité des femmes victimes d’agressions sexuelles tout en luttant pour le droit de celles-ci : elles mettent en place le nouveau Centre d’Aide aux Victimes de Viol à  Sherbrooke et donnent ainsi naissance au CALACS de l’Estrie!

Après 30 années d’existence, le CALACS désire ouvrir ses services à  l’ensemble du territoire estrien (réf. région 05 telle que définie par le gouvernement du Québec). C’est en 2009 que l’Agence de santé et de services sociaux de l’Estrie (ASSSE) nous appuie la réalisation de ce nouveau mandat. Ce changement a eu pour effet d’élargir le territoire d’action, il a par conséquent exigé une adaptation de la structure organisationnelle destinée à  rendre les services plus efficients et, surtout, mieux adaptés aux nouveaux besoins des femmes de l’ensemble de la région. Depuis, le CALACS continue de développer toujours un peu plus ses services d’aide directe en région et sensibilise une population plus large, c’est-à-dire en dehors de la ville de Sherbrooke, sur les territoires mêmes des 9 MRC ainsi attribuées.

En fait, d’année en année, l’organisme a su, de façon croissante, se faire connaître de la population tant par ses interventions publiques au gré de l’actualité que par le développement de ses partenariats dans les milieux communautaires, médicaux, juridiques et académiques.

Ligne du temps

1975: Naissance du premier Centre en agressions sexuelles à  Montréal, fruits d’initiative du mouvement féministe québécois des années 1970. En peu de temps, six autres Centres ont vu le jour.

1977 :L’Association Canadienne des Centre Contre le Viol (ACCCV) s’enracine au Canada.

Été 1978 :En Estrie, création du Centre d’Aide aux Victimes de Viol à Sherbrooke, par Madeleine Lacombe et quelques femmes du milieu, d’une ressource apportant une réponse mieux adaptée à  la réalité des femmes victimes d’agressions sexuelles.

1979: Naissance du Regroupement Québécois des CALACS (RQCALACS)

28 février 1979 :Le Centre devient le Centre d’aide et de lutte Contre les Agressions à  Caractère Sexuel de Sherbrooke (CALACS).

2002: Mise en place de trois secteurs d’activité dans l’organisme (prévention/sensibilisation, intervention et gestion)

2009 :30 ans du CALACS

2010: Restructuration massive de l’organisme

2017: Le CALACS amorce une recherche auprès des victimes d’exploitation sexuelle pour en dessiner le portrait dans la région de l’Estrie. Un recensement sur les connaissances de la population et des intervenants est aussi visé dans ce projet.

*Artiste: Sylvie Brunelle. Murale sur la rue King (Cordonnerie Tremblay).

Murale par Sylvie Brunelle réelle